Questions & Réponses

Cours de GWOKA EN LIGNE.

Sur ce site, j'ai développé en ligne une méthode que permet à chacun d'apprendre les 7 rythmes du GWOKA facilement, mais surtout en solo et  à votre rythme.

Je vous permet ainsi d'apprendre le BOULA du GWOKA, à savoir, les rythmes d'accompagnement lorsque vous jouez au tambour.

Sachez tout de même que chaque rythme à une histoire qui lui est propre. Il a aussi une mélodie qui est utilisée dans chaque contexte particulier.

C'est ainsi que :

- le TOUMBLAK est utilisé lors des fêtes, des moments festifs sur scène ou dans les Léwoz. 

- Le GRAJ décrit le travail, notamment les fabricants de Kassave de manioc, les coupeurs, amareuses et ramasseurs de canne. 

- Le KALADJA reprend les très belles chansons qui traitent d'amour, de trahison car c'est un rythme mélancolique, certes, mais joué un peu plus vite que le GRAJ.

- Le MENNDE, rythme d'ambiance et du carnaval

- Le WOULE, la valse créole

- Le PAJANBEL, 

- Le LEWOZ, rythme de guerrier, rythme de privilège, définie comme le plus beau des rythmes du GWOKA. 

Une vidéo sur la présentation

de la méthode.

Comment choisir la bonne main  (droite ou gauche) pour débuter l'aprentissage d'un rythme ?

Le choix de la main ne dépend pas du fait que vous soyez droitier où gaucher. Vous devez simplement être à l'aise, cela quelque soit la main avec laquelle vous allez débuter l'apprentissage.

J'ai mis en ligne les deux méthodes et c'est à vous de commencer à l'aide de la main que vous préférez.

Doit-on s'asseoir obligatoirement sur le tambour ?

Non, ce n'est pas une obligation. le choix de s'asseoir sur le tambour est une bonne position pour bien faire ressortir du son. Mais, lors de votre apprentissage, vous pouvez aussi bien vous asseoir sur une chaise ou un tabouret et incliner du coup votre tambour pour faire ressortir le son.

Le but du jeu est d'être à l'aise et pré-disposé pour un meilleur apprentissage.

 

Doit-on posséder obigatoirement un tambour pour débuter l'apprentissage ?

Non, pas du tout. Au début de votre apprentissage, si vous hésitez, je vous conseille d'utiliser une surface plane de votre choix, à savoir,  une marmitte ou une table basse par exemple.

En revanche, si vous êtes déjà sûr de vous, à ce moment là, autant faire vos premiers pas directement par l'acquisition d'un tambour GWOKA.

Faut-il débuter obligatoirement l'apprentissage par le KALADJA ?

Non, pas du tout. Je conseille le KALADJA pour commencer, bien sûr, car c'est le rythme le plus simple à assimiler. Mais, vous pouvez néanmoins débuter par le rythme de votre choix. Sachez que la difficulté peut être un stimulant pour certains. J'ai connu des stagiaires qui ont débuté par les rythmes les plus difficiles. Alors, que ce soit le KALADJA, le MENNDE, le TOUMBLAK, lâchez-vous.

Comment poursuivre l'apprentissage ?

Soyons claire. C'est bien d'apprendre en utilisant ma méthode et je vous remercie pour la confiance que vous me témoignez, mais je vous conseille vivement de rejoindre d'autres batteurs pour parfaire vos connaissances. Pour cela, rapprochez-vous des associations culturelles antillaises car elles évoluent le plus souvent autour du GWOKA (jeux, chants et danses).

Quelle dimension de tambour faut-il acheter ?

Je conseille d'acheter un tambour "un KA" d'environ 25 et 30 cm de taille de peau.

C'est un tambour de taille normale qui est facilement transportable en main ou dans le véhicule.

Peut-on s'exercer à l'aide de chants de type variété française ?

Oui, même si cela relèvera d'un défit. Il faut un rythme pour pouvoir jouer au tambour. Certaines variétés permettent de jouer car je l'ai moi-même démontré à travers des animations réalisées avec des touristes. Nous avons accompagné au tambour des chansons de Claude FRANCOIS, de Johnny et autres classiques de la chanson française. 

Mais, je vous conseille tout de même de débuter votre apprentissage à l'aide de chanson  traditionnelle en créole.